Skip to content

Étiquette : identité

Quelques perspectives pour 2011…

Posted in perspectives

Je me suis lancé dans un petit exercice de prospective sur le blog OCTO, pour partager mon sentiment sur les sujets à suivre en 2011.

J’y aborde :

  • Le cloud computing
  • la mobilité
  • la fédération d’identité
  • les architectures à haute performance
  • les interfaces gestuelles
  • Open Data
  • l’internet des objets
  • les réseaux sociaux d’entreprise

Le billet se trouve ici.

N’hésitez pas à faire des commentaires…

Utiliser la fédération d’identité sur votre site Web ?

Posted in publications

J’ai publié il y a quelques temps un billet sur le blog OCTO à propos de la fédération d’identité.

Le propos de ce billet était de présenter les options possibles pour les sites grand public qui souhaitent utiliser la fédération d’identité, afin de simplifier la vie de leurs utilisateurs.

Le billet fait un focus sur l’option Facebook en abordant le risque de devenir un « satellite de Facebook ».

Pour consulter ce billet, cliquer ici.

Perspectives pour 2010

Posted in tendances

Avant toute chose, je vous souhaite une excellente année 2010, sous le signe de la reprise…

L’objet de ce billet est de me plier au classique exercice prospectif sur les tendances pour l’année à venir, en commençant par l’incontournable revue de mes prévisions de l’an dernier.

Début 2009, j’avais évoqué le Cloud Computing, l’Internet des Objets (ubimedia), la géolocalisation, et le Green IT. Seul l’internet des objets s’est développé moins vite que je l’aurais pensé : il  cependant été largement étudié pendant l’année, en particulier lors de la conférence LIFT France 09 à Marseille, et lors des entretiens du nouveau monde industriel à Paris.

Pour l’année à venir, je pense que les sujets suivants vont prendre de l’ampleur :

Le Cloud Computing

Il est vrai que ce sujet revient beaucoup dans mes billets : il me tient particulièrement à cœur, surtout depuis la publication chez Dunod de mon livre éponyme. Nous sommes néanmoins loin d’avoir fait le tour du Cloud, que le Gartner présente comme le sujet No 1 pour 2010.

Ma perception du sujet a beaucoup évolué ces derniers mois, en particulier depuis mon arrivée chez OCTO où j’ai l’occasion d’échanger avec des architectes de premier ordre. Nous avons présenté notre approche du sujet lors du petit déjeuner du 10 décembre dernier.

Quelques événements importants vont marquer le sujet en 2010 :

  • Pour la partie plateforme PaaS/IaaS : la sortie de Windows Azure de Microsoft, de la plateforme d’Orange Business Services, et peut être d’autres acteurs français ou européens (comme COLT).
  • Pour la partie SaaS : la sortie d’Office Web Apps, et d’importantes évolutions de Google Apps

Les nouvelles interfaces : Smartphones, Netbooks, Smartbooks, Touchbooks…

l’iPhone a connu un succès fulgurant en 2009. En particulier, Apple est devenu le second vendeur de mobiles en France, où 2 millions d’iPhones ont été écoulé. L’AppStore est aussi un phénomène remarquable avec 100 000 applications développées en 18 mois. Le graphique suivant, emprunté à Morgan Stanley, est très évocateur.

Les appareils sous Android devraient connaître leur montée en puissance en 2010.

On nous annonce la tablette Apple iSlate pour fin janvier. Rumeur ? Toujours est t’il que des aficionados de la pomme ont créé un site sur le sujet : islate.org

Dans le domaine des netbooks, Google a annoncé son ChromeOS pour mi 2010. Intel travaille sur Moblin, Tariq Krim sur JoliCloud (voir ce billet).

Pour ce qui concerne les eBooks, Amazon a annoncé des ventes record de son Kindle fin 2009. Je tempère néanmoins cette réussite pour la France, car le catalogue d’Amazon ne contient quasiment aucun ouvrage en Français. De nombreux autres constructeurs vont sortir leurs modèles prochainement (voir ce billet).

Il apparait donc que le modèle du PC classique WinTel va être chahuté en 2010.

La réalité augmentée

Je suis un enthousiaste de la réalité augmentée que je vois comme une suite logique de la géolocalisation (voir ce billet). Schématiquement, les interfaces contextuelles connaissent 3 niveaux de maturité :

  1. l’information pure : Google Search vous donne les restaurants près d’une adresse donnée
  2. l’information géolocalisée : L’application iPhone Google local Search vous donne les restaurant près de vous
  3. l’information en réalité augmentée : Layar vous montre les restaurants autour de vous

Je pense qu’Apple, Google, et peut être Microsoft vont sortir en 2010 des kits de développement de réalité augmentée sur leurs plateformes mobiles, et que les applications de ce type vont se multiplier.

Et la fédération d’identité?

La disponibilité d’identités fédérées me parait indispensable à l’ère du Cloud Computing. Pour mémoire, il s’agit de la possibilité d’utiliser une identité unique et centralisée pour accéder à des services fournis par divers opérateurs.

En 2006, J’avais annoncé la montée en puissance d’OpenID pour 2007. J’avais été beaucoup trop optimiste : le décollage de la fédération n’a toujours pas eu lieu. J’espère que 2010 sera enfin l’année de la fédération.

Je ne reviens pas sur le Green IT qui va rester une tendance de fond pendant quelques années….

L’extension .tel relance le débat sur le partage de données d’identité

Posted in tendances

J’avais évoqué dans ce billet la sortie de l’extension .tel (cf. guillaume.plouin.tel).

Cette extension permet de publier simplement ses coordonnées sur Internet : l’annuaire téléphonique universel est ainsi créé à l’initiative des utilisateurs, selon le principe du « crowdsourcing » issu du Web 2.0.

L’extension .tel pose cependant un problème de confidentialité : on ne souhaite pas forcément exposer son numéro de téléphone portable à tout le monde, ni exposer son email aux robots utilisés par les spammeurs pour se constituer une base de futures victimes. Il est donc indispensable de pouvoir restreindre la lecture de certaines coordonnées personnelles. Les inventeurs du .tel ont anticipé ce besoin, et ils proposent un système de groupes (mes amis, ma famille, mes collègues, etc.) habilités à accéder à certaines coordonnées.
Cette initiative est louable, mais elle repose la problématique de la définition centralisée du graphe social, c’est à dire de son cercle de relations.

Je vous propose une classification simplifiée des outils qui permettent de définir son réseau relationnel et d’exposer ses coordonnées :

  • Les réseaux à orientation professionnelle, comme Linkedin, Viadeo
  • Les réseaux à orientation personnelle, comme Facebook, Orkut ou Meetic
  • Les réseaux à orientation partage de carnet d’adresse, comme Plaxo, Unik
  • Les systèmes de « marketing personnel » comme ClaimID, Ziki
  • Les systèmes de présentation de profil à usage encore mal défini, comme Google Profile
  • Le .tel

Il est aujourd’hui difficile de gérer ses données d’identité et de maintenir à jour son graphe social sur l’ensemble de ces systèmes. Diverses initiatives ont émergé pour offrir une interopérabilité entre les graphes sociaux :

Pour l’instant, l’utilisateur se trouve devant l’impossibilité de partager simplement ses données d’identité sur plusieurs systèmes.

J’ai cependant bon espoir qu’un standard utilisable sorte du lot. Les choses ont un peu progressé dans un autre domaine de la gestion d’identité, celui de la fédération, où deux normes sortent du lot :
OpenID pour un usage personnel et SAML pour un usage Professionnel.

Pour le partage de profil d’identité, les enjeux sont plus importants car on touche à la problématique critique de l’exposition des données privées.
Espérons que les choses avancent malgré tout dans le bon sens…

PDC2008 – Microsoft présente sa solution de fédération d’identité

Posted in conférences

J’ai aussi assisté aujourd’hui à la présentation de Geneva, la solution de fédération d’identité de Microsoft.
La présentation a constitué une excellente introduction à la fédération (que j’ai évoquée en particulier dans ce billet, et celui ci) avec divers scenarii :

  • délégation d’authentification en interne
  • délégation d’authentification vers le service d’identité d’un partenaire
  • fédération avec un Web Service
  • fédération avec Cardspace (voir ce billet)
  • fédération avec réauthentification pour disposer d’une authentification renforcée

Geneva est une solution très cohérente, qui suit la roadmap définie par Kim Cameron dans son « identity metasystem ».
Elle n’est pas révolutionnaire et somme toute assez proche des concepts du projet Liberty. La différence essentielle est que l’on peut utiliser différents type de jetons (Kerberos, SAML), là où Liberty définit SAML comme le seul format éligible.
Il semblerait qu’un consensus finisse par émerger autour de la fédération : les concepts sont partagés et de plus en plus d’acteurs (dont Google) supportent SAML. C’est ce format que je tendrai à conseiller aujourd’hui à mes clients.