Skip to content

Le Cloud de la Culture – extrait de « Tout sur le Cloud personnel »

Posted in publications

Ce texte est extrait de mon livre « Tout sur le Cloud personnel » disponible en version papier sur dunod.comAmazon.frfnac.com,  en version numérique sur l’iBookstore d’Apple et sur Kindle.

La tendance actuelle est à la dématérialisation des contenus culturels : de plus en plus de personnes n’utilisent plus de supports tangibles pour stocker leurs musiques et leurs films (et parfois leurs livres). Elles préfèrent utiliser un ordinateur ou un appareil nomade. Cela permet d’éviter un classement pénible, de faire des économies de place et de faciliter l’accès aux contenus en mobilité.

Dans ce contexte, l’intérêt d’un service Cloud pour l’accès à des contenus culturels est multiple. Tout d’abord, le Cloud offre diverses modalités d’accès à la culture :

  • Abonnement à un catalogue : divers services donnent accès à un vaste catalogue culturel contre un abonnement mensuel. C’est le cas de Spotify et Deezer pour la musique, de Canal Play Infinite pour les films et d’Amazon Premium pour les ebooks. Ce modèle intéresse en particulier les personnes curieuses de découvrir de nouveaux artistes, et qui ne tiennent pas à posséder les œuvres.
  • Location à l’acte : il existe essentiellement des services de ce type pour les films. C’est le cas d’iTunes Store, Canal Play, Arte VOD, TF1 Vision, etc. À nouveau, ce modèle cible les personnes qui souhaitent faire des découvertes.
  • Achat à l’unité et stockage des contenus de l’utilisateur : c’est le cas pour la musique avec iTunes, Google Music, Amazon Cloud Player, pour les livres avec Amazon Kindle, pour les films avec iTunes. Ce modèle intéresse les personnes qui écoutent toujours la même musique, revoient les mêmes films et souhaitent les posséder.
  • Radio personnalisée : plusieurs services proposent un système de radio correspondant aux goûts de l’utilisateur. Ce principe est proposé par Spotify, Pandora et LastFM.

Le Cloud permet aussi d’accéder aux contenus culturels, selon les modalités décrites ci-dessous, sur tous les appareils : ordinateur, tablette, téléphone, etc. Par ailleurs il permet de partager ses goûts en matière de musique/films/livres avec ses amis : favoris, avis et commentaires peuvent être ajoutés.

Enfin, le Cloud dessine une mutation dans l’accès aux biens culturels. Comme la musique, les films et les livres sont aujourd’hui largement dématérialisés, l’attachement à ces biens est amoindri. On est plus attaché à un livre papier ou un disque vinyle qu’à un fichier numérique… Par conséquent, les offres d’abonnement et de location à la demande vont probablement se généraliser à terme, ce qui pourrait aboutir à terme à la fin de la possession des biens culturels…

Pour la présentation des offres de ce type, référez vous à mon livre… 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *