La géolocalisation dans les navigateurs

HTML 5, la nouvelle mouture du célèbre langage à balises, va intégrer un certain nombre de nouveautés très intéressantes (voir ce billet). Parmi ces nouveautés, je suis particulièrement enthousiasmé par la balise <geolocation> qui permettra d’intégrer la géolocalisation dans les navigateurs de PC ou de téléphones.

Cette fonction permettra de développer facilement des applications Web contextuelles. Rappelons qu’il est aujourd’hui nécessaire de développer une application embarquée pour tirer parti de la géolocalisation. C’est une des raisons pour lesquelles le développement d’application iPhone connait un tel engouement : une simple application web ne permet pas de tirer partie du GPS. Un bon exemple de ce problème est l’application PagesJaunes (développée par SQLI…) : sa seule différence avec la version Web iphone.pagesjaunes.fr est la géolocalisation préalable à une recherche d’adresse.

Rappelons qu’il existe aujourd’hui 3 techniques de géolocalisation :

  • Triangulation GPS : l‘utilisateur se localise de lui même par satellite.
  • Triangulation 2G/3G : l’utilisateur est localisé par son opérateur via antennes de téléphonie mobile. L’opérateur lui envoie ensuite ses coordonnées.
  • Triangulation Wifi : l‘utilisateur se localise de lui même grâce à des Hot Spot Wifi. Ces HotSpots doivent être localisés au préalable : c’est un prérequis.

Les téléphones de nouvelle génération, comme les iPhones ou Android, savent utiliser ces 3 techniques. Les PC portables peuvent tirer partie de la localisation Wifi.

la gestion de la balise <geolocation> permettra à ces téléphones et PC portables d’accéder de nouveaux usages très intéressants. On peut citer par exemple :

  • des usages grand public : informations sur évènements de proximité, réseaux sociaux / trouver ses amis, surveillance des enfants, surveillance des personnes âgées, aide à la navigation pour les piétons, etc.
  • des usages professionnels : réseautage sur salons professionnels, publicité ciblée, suivi de colis / optimisation des tournées pour les transporteurs, information passagers dans les transports en commun, positionnement sur terrain d’action pour les militaires ou professions à risques, etc.

En attendant HTML5, il est déjà possible de tester la géolocalisation via navigateur au travers de technologies propriétaires : Yahoo FireEagle et Google Latitude. Ces technologies passent par l’installation d’un plugin sur le navigateur.

Je vous invite à les tester….

Sur ce sujet, voir mon interview dans 01net.

Guillaume Plouin

Directeur informatique chez Deveko. Auteur chez Dunod. Conférencier autour du Cloud et des Géants du Web.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire