Skip to content

Mois : octobre 2008

PDC2008 – Microsoft présente sa bureautique en ligne

Posted in conférences

Microsoft a présenté ce matin sa nouvelle vision de la bureautique. Avec Office 14, l’éditeur proposera une déclinaison de sa bureautique dans les 3 contextes :

  • PC, avec Office 14
  • Web, avec Office Web Application
  • Mobile, avec Office Mobile

Ces 3 solutions permettront la coédition, en simultané, d’un même document.

Office Web Application est l’évènement de cette journée : Microsoft s’est décidé à créer un outil de bureautique SaaS malgré le risque de cannibaliser son offre « software » historique.

Office Web Application intègrera Word, Excel, PowerPoint, et OneNote. Son interface est très proche de celle d’Office 14, elle est développée en Silverlight.
Son modèle économique est aujourd’hui inconnu.

La sortie de cette nouvelle offre pose évidemment la question de sa compétitivité avec Google Apps. On peut juste dire aujourd’hui que :

  • Google a plus d’expérience sur des SaaS, l’exploitation de Datacenters. Son offre a l’avantage d’être simple, efficace, et opérationnelle.
  • Microsoft a une grande expérience de la bureautique. Sa suite en ligne supportera OpenXML : il n’y aura donc pas de problématique de transformation de format entre Office 14 et Office Web Application. Silverlight lui donne la possibilité de développer des fonctions avancées (exemple : les tableaux croisés dynamiques) qui seront probablement plus difficile à implémenter en Ajax.

Je pense que cette nouvelle compétition devrait créer une émulation très bénéfique pour les utilisateurs finaux…
Et vous ?

PDC2008 – Microsoft présente Windows 7

Posted in conférences

Ray Ozzie a introduit sa Keynote de ce matin par une vision assez pertinente des interfaces utilisateurs, selon trois familles :

  • IHM PC : elles permettent de grandes réactivés & performances (exemple : interfaces en 3D), des interactions sophistiquées (exemple : le muti-touch, les lecteurs de code barre), la sécurisation des informations par l’isolation
  • IHM Web : elles permettent une grande accessibilité (bureau, domicile, Web café, etc.) et le partage aisé des informations
  • IHM Mobile : elles sont très disponibles car au fond de notre poche, elles ont une bonne connaissance de notre contexte (disponibilité, localisation, etc.), et ne peuvent stocker que peu d’information

Cette vision a ensuite été utilisée pour présenter Live Mesh, un système qui permet d’une part la synchronisation de données entre les 3 contextes PC/Web/Mobile, d’autre part le partage avec son réseau social. Elle a aussi permis de présenter la nouvelle approche Microsoft de la bureautique (cf. billet suivant).

Ray Ozzie a alors présenté sa vision du PC avec Windows 7.
Sur le plan de l’interface, Windows continue à intégrer les innovations d’Apple avec quelques années de retard :

  • la nouvelle barre des tâches reprend les principes du Dock de MacOS X : elle permet de lancer des applications et d’accéder aux applications actives
  • une fonction de découverte des PC locaux est introduite, à la manière de Rendez Vous dans MacOS X
  • l’interface de Windows Media se rapproche de celle d’iTunes
  • les gadgets colonisent l’ensemble du bureau, comme avec Dashboard dans MacOS X

Windows 7 intègrera les fonctions d’interface tactile de Windows Surface et de l’iPhone :

  • Des gros boutons/menus, un clavier virtuel permettront de piloter le système au doigt
  • On retrouvera la reconnaissance d’écriture de Windows TabletPC

Sur le plan technique, Windows 7 devrait être plus véloce que Vista et démarrer plus rapidement.

Mon sentiment est que ces améliorations auraient du être intégrées dès Vista, qui constituera décidemment un épisode inutile de l’évolution de Windows (voir ce billet).
Windows 7 devrait être le digne successeur de Windows XP.

PDC2008 – Microsoft présente sa solution de fédération d’identité

Posted in conférences

J’ai aussi assisté aujourd’hui à la présentation de Geneva, la solution de fédération d’identité de Microsoft.
La présentation a constitué une excellente introduction à la fédération (que j’ai évoquée en particulier dans ce billet, et celui ci) avec divers scenarii :

  • délégation d’authentification en interne
  • délégation d’authentification vers le service d’identité d’un partenaire
  • fédération avec un Web Service
  • fédération avec Cardspace (voir ce billet)
  • fédération avec réauthentification pour disposer d’une authentification renforcée

Geneva est une solution très cohérente, qui suit la roadmap définie par Kim Cameron dans son « identity metasystem ».
Elle n’est pas révolutionnaire et somme toute assez proche des concepts du projet Liberty. La différence essentielle est que l’on peut utiliser différents type de jetons (Kerberos, SAML), là où Liberty définit SAML comme le seul format éligible.
Il semblerait qu’un consensus finisse par émerger autour de la fédération : les concepts sont partagés et de plus en plus d’acteurs (dont Google) supportent SAML. C’est ce format que je tendrai à conseiller aujourd’hui à mes clients.

PDC2008 – Microsoft présente sa plateforme de Cloud Computing

Posted in conférences

J’ai eu la chance d’assister ce matin à la Keynote de Ray Ozzie qui présentait Azure. Mr Ozzie est un bon orateur. Il s’est inspiré avec beaucoup de succès de la méthode de Steve Jobs : des slides ultra-minimalistes avec 3 mots en blanc sur fond noir.

Azure désigne donc la plateforme de Cloud Computing ou PaaS (Platform as a Service) de Microsoft. Son nom vient probablement du fait que les nuages sont suspendus dans le ciel, donc dans l’azur. Elle unifie et complète différentes briques préexistantes que j’avais évoquées dans ce billet : Biztalk Services, SQL Server Data Services, etc.
Azure est donc composé des briques suivantes :

  • .NET services : ce composant encapsule l’ancien Biztalk Service, des services de contrôle d’accès et des fonctions de Workflow
  • SQL services : c’est le nouveau nom de SQL Server Data Services
  • Live Services : il s’agit des services grand public de Windows Live (Messenger, photos, etc.)
  • Windows Azure : c’est le composant d’exécution de la plateforme. L’appellation Windows a du être choisie par soucis de cohérence avec les produits Microsoft : elle est cependant trompeuse, car il ne s’agit pas d’un système d’exploitation mais d’un ensemble de serveurs Microsoft, déployés dans une douzaine de datacenters, qui permet d’exécuter des applications développées en technologies .NET.

J’ai mis à jour mon tableau pour intégrer ces nouveautés :
newPaaS2.jpg

La plateforme de Microsoft acquiert ainsi le même degré de maturité que force.com et dépasse Google App Engine qui ne propose pas vraiment d’outil d’intégration à ce jour (seulement des API).
Azure dispose d’un avantage de taille : la plateforme utilise les mêmes langages (c#, VB.NET), environnements de développement (Visual Studio) et outils de modélisation (Oslo) que ceux utilisés en entreprise. Il n’est donc pas nécessaire de se former à des langages exotiques. De plus, il est possible de développer une application sans faire d’hypothèse sur son déploiement : elle pourra être hébergée dans l’entreprise ou sur Azure.
Des rumeurs indiquent que Google Apps Engine devrait prochainement supporter Java, ce qui minimiserait cet avantage.
Sur le papier, il semble donc que Microsoft aurait doublé Google dans le monde des PaaS! C’est une petite révolution…

Il reste à avoir plus précisions sur le calendrier de déploiement.

Je trouve que Microsoft est un suiveur, mais parfois un suiveur très brillant.
Qu’en pensez-vous?

Départ imminent pour la PDC2008

Posted in conférences

J’ai eu la chance d’être invité par Microsoft à assister à la PDC2008 (Professional Developers Conference).

Ce sera, parait il, un évènement important en terme d’annonce de nouveaux produits.
Quelques sujets m’intéressent tout particulièrement :

  • Windows 7
  • Oslo, la stratégie SOA de Microsoft
  • l’offre de Cloud Computing de Microsoft

Je serai donc à Los Angeles du 27 au 30 octobre.
J’essaierai de faire une synthèse des faits marquants dans ces pages.