Skip to content

Femtocells : la fin du Wifi ?

Posted in tendances

Je m’intéresse depuis quelques mois déjà au concept des Femtocells. Il s’agit, pour les opérateurs de téléphonie mobile, de déployer des antennes (2G/3G) directement chez leurs clients : entreprises ou particuliers.
Le déploiement de nouvelles antennes dans le paysage urbain est souvent impossible, faute de nouveaux immeubles prêts à les accepter.
L’intérêt des Femtocells est de renforcer les réseaux télécom, souvent saturés, par des relais de proximité au plus près des utilisateurs ; ces nouvelles antennes ne nécessitant l’accord que des utilisateurs concernés.
Il va sans dire que les Femtocells sont beaucoup moins puissantes que les antennes disposées sur les toits : pour information, ces dernières sont entourées par une zone « no man’s land », matérialisée par un cercle au sol, dans laquelle in est très dangereux de pénétrer. Et les techniciens de maintenance utilisent un protocole de désactivation avant de s’en approcher.

Les FemtoCells sont donc de petites antennes, comparables aux bornes Wifi, et intégrables dans une box ADSL (type Live Box ou Freebox).
SFR s’apprêterait à lancer des boxes Femtocells prochainement…

De mon point de vue, les Femtocells sont très intéressantes à deux titres :

  • Elles permettent d’améliorer la réception 2G/3G dans les zones mal couvertes (zone blanches) ou saturées (par exemple : la Défense)
  • la 3G est beaucoup plus simple à utiliser que le Wifi : en effet, elle intègre le roaming, c’est à dire la capacité à basculer simplement d’une antenne à une autre de manière transparente. De fait, le Wifi permet le nomadisme (travailler dans différent lieux), mais pas la mobilité (travailler en se déplaçant).

Ainsi, si la 3G avait le même débit que le Wifi, elle pourrait le remplacer grâce aux Femtocells, compte tenu de sa meilleure ergonomie.
Il fut une temps où l’on annonçait le triomphe du Wifi sur la 2G/3G : les Femtocells pourraient bien inverser la situation avec la 4G.

Qu’en pensez vous?

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *