Skip to content

Mois : juillet 2007

Manifeste contre les UMPC

Posted in tendances

Je souhaite ici m’insurger contre ce qui est à mon avis une fausse bonne idée : les UMPC (Ultra Mobile PC).

Le principe des UMPC consiste à intégrer un poste de travail classique sous Windows Vista dans un terminal mobile d’une taille proche de celle d’un téléphone.
Il s’agit donc d’utiliser Eclipse ou Photoshop à partir d’un écran minuscule et sans souris.
L’UMPC est une prouesse technologique : en effet, il a pour ambition de faire entrer un disque dur de plusieurs dizaines de Go, un écran à haute résolution, et un système d’exploitation Windows complet dans un espace très réduit.
Cette prouesse permet aux constructeurs de vendre les UMPC assez cher, et de satisfaire les amateurs de miniaturisation.
Cependant, elle représente une aberration en terme d’ergonomie :

  • Difficulté de lecture
  • Difficultés pour pointer et saisir des informations
  • Temps de Boot très long pour un appareil mobile
  • etc.

Microsoft a créé un un système pensé pour la mobilité, à l’ergonomie adaptée aux petits appareils, économe en terme de ressources : Windows Mobile.

Les UMPC sont un bon exemple de la déclinaison d’une interface connue dans un contexte inadapté.

Je donnerai un autre exemple : les WebOS comme eyeOS. Faire entrer un bureau de type Windows dans une page Web est une performance impressionnante, mais c’est totalement inutile.

Qu’en pensez vous?

Liens entre le Web & les mondes 3D

Posted in perspectives

A la suite d’une séance de réflexion avec Stéphane Donic (SQLI Agency) et François Larcher (SQLI Paris), nous avons fait émerger des idées intéressantes sur les relations entre les univers numériques.

Certains observateurs (voir cette excellente analyse) classent ces mondes en plusieurs catégories :

Des liens commencent à se tisser entre ces typologies de mondes numériques. En effet il est aujourd’hui possible de :

  • Pointer vers un site Web / un flux RSS depuis Second Life ou Google Earth
  • Pointer vers Second Life depuis le Web, grâce à l’artifice des SLURL (Second Life URL)
  • Pointer vers Google Earh depuis le Web, grâce aux liens KML (Keyhole Markup Language, Keyhole étant la société qui a créé Google Earth)

Nos réflexions ont fait apparaitre les perspectives suivantes :

  • Le Web pourrait devenir le monde de l’information et de la connaissance. Il abandonnerait alors les contenus multimédia et les outils de mise en contact instantané, au profit des mondes en 3D. Il se recentrerait sur une information documentaire, qui attirerait plus les scientifiques & professionnels que les personnes en quête de divertissement.
  • Les mondes 3D deviendraient le support des informations multimédia (animation, vidéo, musique) et du divertissement. Ils accueilleraient aussi les échanges en temps réel, grâce aux multiples possibilités de communication offertes par les avatars (voix, vidéo, langage corporel, etc.)

On verrait alors une spécialisation des mondes numériques, illustrée par le schéma ci-dessous, avec des liens pour passer du navigateur Web au navigateur 3D.

Il est donc probable que ce navigateur 3D devienne un jour un composant banalisé, préinstallé sur les PC.

Qu’en pensez-vous?

Les éditeurs de mashup : environnements de développement en ligne

Posted in tendances

J’ai déjà évoqué dans ce billet la notion de « mashup » : ce terme, introduit par la mouvance Web 2.0, désigne des applications composites simples, bâties sur des services en ligne, qui rendent leurs API publiques.

Pour se familiariser avec ces notions, je recommande la consultation du site programmableweb.com qui permet de consulter une liste d’API disponibles, ainsi qu’une liste de mashups basées sur ces API.

Deux mouvement importants sont en train de démarrer autour de ces « mashup » :

Certains acteurs proposent des environnements techniques pour le développement rapide et l’hébergement de ces applications.

Ces environnements supportent des architectures multi-tenant (littéralement architectures à plusieurs locataires) qui permettent de développer, héberger et commercialiser des services en ligne B2B. On peut citer :

  • SalesForce avec sa plateforme AppExchange et son langage Apex.
  • Amazon avec sa plateforme AWS (Amazon Web Services)
  • NetSuite avec sa plateforme SuiteFlex
  • dans une moindre mesure, FaceBook, plutôt orientée communautaire et grand public.

Certains acteurs vont encore plus loin et proposent tout simplement de développer les mashups au sein d’un environnement de développement en ligne

  • Yahoo propose Yahoo! Pipes, un environnement de développement WYSIWYG
  • Google propose Mashup Editor, un environnement de développement en mode texte, avec un débugger
  • Microsoft propose PopFly, un environnement de développement visuel en 3D

La tendance au développement d’applications hébergées (SaaS) se confirme donc.

On constate en outre une poussée des interfaces embarquées dans une page : il y a encore quelques années, il paraissait inconcevable d’utiliser un logiciel bureautique dans une page Web. C’est aujourd’hui une chose plus ou moins acquise avec des offres comme Google Docs ou Zoho.

Les environnements de développement, beaucoup plus exigeants en terme d’ergonomie, semblent suivre le même chemin.

Qu’en pensez vous?

Participation aux étés TIC de Bretagne

Posted in conférences

La région Bretagne organise cette semaine 3 jours de rencontres et d’échanges (les 4/5/6 juillet) autour du Web 2.0.

2 consultants SQLI feront des présentations au cours de ces 3 jours :

  • Mathieu Collet de SQLI Agency parlera le 5 des apports du Web 2.0 pour les intranets
  • Quant à moi, je ferai l’ouverture de l’évènement le 4 en abordant les approches et outils du Web 2.0

Nos amis Bretons sont les bienvenus…

Pour consulter le programme de cet évènement.