L’invasion des machines virtuelles…

J’ai assisté la semaine dernière à une introduction à SilverLight chez Microsoft. Cette présentation m’a permis de comprendre que SilverLight est une CLR (Commun Language Runtime, c’est-à-dire une machine virtuelle .NET) en version allégée :

  • Elle ne pèse que 4 Mo (à comparer au 50 Mo du Framework .NET 3.0)
  • Elle est dédiée à la couche de présentation et exploite une version simplifiée de XAML (Extensible Application Markup Language), le fameux langage de description d’interface de Microsoft.
  • C’est une version simplifiée de WPF (Windows Presentation Foundation) sans gestion de la 3D, et dédiée aux applications en ligne (RIA)

On constate donc une explosion des machines virtuelles chez Microsoft, avec :

  • Le Framework .NET 3.0 pour l’exécution d’applications serveur
  • WPF pour l’exécution d’applications embarquées (RDA)
  • SilverLight pour l’exécution d’applications en ligne (RIA)
  • le Compact Framework pour l’exécution d’applications mobiles embarquées (RMA, Rich Mobile Application)

De son côté, Adobe aura bientôt trois machines virtuelles :

  • Apollo pour l’exécution d’applications embarquées (RDA)
  • Flash pour l’exécution d’applications en ligne (RIA)
  • Flash Lite pour l’exécution d’applications mobiles embarquées (RMA)

Au passage, il est intéressant de noter que Microsoft propose la 3D en tant que technologie d’IHM avec WPF, tandis qu’Adobe la propose comme une technologie documentaire dans Acrobat.

Enfin, Sun vient d’annoncer JavaFX, une nouvelle plateforme d’exécution pour les RIA, RDA, et RMA : cette technologie reste à décrypter.

Si l’on prend en compte les machines virtuelles proposées par les communautés Open Source, on assiste à une véritable invasion de ces environnements sur nos postes de travail (cf. tableau).

Qu’en pensez-vous ?

Guillaume Plouin

DSI La Fresque du Climat (ONG) Responsable du domaine Systèmes d’Information et Technologies du Digital à CentraleSupélec EXED.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire